Le harcèlement, un discours à double sens

Le harcèlement : un discours à double sens

Retour aux autres articles

Le harcèlement : un discours à double sens

Quiconque a été la cible de remarques personnelles, de mensonges, de fausses accusations, de rumeurs ou encore de menaces le confirmera : « les mots peuvent blesser ». Pourtant, ne faut- il pas s’endurcir avant de se plaindre ? En effet, qui n’a pas déjà entendu une remarque négative à son encontre ? Faut-il pour autant en faire un drame personnel ?

Une remarque négative en soit n’est pas dramatique, non… Ce qui blesse c’est la répétition de ces commentaires. Être seul, un jour n’est pas gênant. Ça peut même être reposant par moment. Toutefois, lorsque la journée se transforme en semaines, en mois ou, bien pire encore, en années, la solitude peut peser. Il en va de même pour les fausses accusations, les remarques dégradantes, les critiques, les blagues personnelles. Une seule peut provoquer une douleur mais ce n’est rien face à la souffrance ressentie après des dizaines, voire des centaines de remarques négatives. Pour expliquer ce phénomène, réalisons une petite expérience. Prenons une bougie et allumons-là. Passez votre main au-dessus de la flamme. Que ressentez- vous ? De la chaleur ? C’est normal. Maintenant, recommencez… une fois, deux fois, des dizaines de fois. Que se passe-t-il ?

Cependant, si la répétition fait mal. Ce n’est pas le mécanisme le plus nocif du harcèlement. Ce qui est le plus déstructurant, c’est le double sens présent dans une situation de harcèlement. Les hostilités sont telles que chaque fait pris isolément peut paraître insignifiant. A cette insignifiance relative, se mélangent des comportements hostiles, amicaux voire indifférents de la part du harceleur. Faut-il dès lors s’étonner des questions qui surgissent dans l’esprit du harcelé : « est-ce que j’invente ce qui m’arrive ? », « Est-ce que cet acte d’apparence anodine ne va pas se retourner contre moi ? ».

Il existe plusieurs façons de lutter contre le harcèlement mais une première manière est d’en prendre conscience. Pour vous y aider, voici une liste non exhaustive de comportements qui peuvent, s’ils sont reproduits de manière récurrente, conduire au harcèlement : enlever des responsabilités, déléguer des tâches sans importance, renvoyer des critiques injustes, isoler, ignorer, exclure, ne pas transmettre l’information, répandre des rumeurs, faire des remarques dégradantes, rabaisser, humilier, se moquer, intimider, menacer…

Si ce type de comportements revient de façon récurrente, vous êtes peut-être dans une situation de harcèlement. Il existe différents moyens pour vous de sortir de cette situation : accompagnement individuel, soutien des autres ou protection légale. En attendant, n’hésitez pas à noter toutes les actions qui vous blessent de manière à pouvoir visualiser leur nombre et à prendre appui sur des données factuelles pour vous rassurer que ce qui arrive est bien réel.

Sens et Company
Magali Jemine

Ecrit en Février 2019
Sens et Company
Magali Jemine