Société et bien-être au travail

Comment expliquer les souffrances au travail à la lumière de notre société ?

Retour aux autres articles

Comment expliquer les souffrances au travail à la lumière de notre société ?

Burnout, Boreout, Brownout… Tant de souffrances au travail qui ont vu le jour au cours des dernières années. Comment expliquer ces souffrances ? Et surtout, comment expliquer que ces souffrances soient si nombreuses ?

Tout démarre de notre société, de son histoire, de ses caractéristiques. Rappelons-le, la société va influencer la manière dont nous fonctionnons dans toutes les dimensions. Commençons donc par réfléchir autour de cette société dans laquelle nous vivons, une société remplie d’histoires…

Que faites-vous dans la vie ? Une question simple… Une réponse qui parait le simple, mais qui en dit beaucoup… Je suis électricien, je suis indépendant, je suis formateur, je suis assistant social… Il est intéressant de voir que c’est souvent par son métier qu’on se présente en premier. Toutefois, normalement, on pourrait tout aussi bien dire « Je suis père de deux enfants », « je suis mariée depuis 10 ans », « je fais du rugby » ou « je sors tous les vendredis soir ».

Cet exemple illustre bien une tendance de notre société à mettre l’importance sur ce qui se passe dans le travail. Le travail va donc avoir une importance capitale… Un peu comme si vous zoomiez sur le travail, en oubliant petit à petit le reste….

Notons qu’à côté de ça, l’histoire de notre société a vu disparaitre, petit-à-petit, certaines institutions qui nous sécurisait… La plus importante, la religion…. Avant, nous savions ce qui était juste, ce qui était bon… Nous faisions automatiquement partie d’une communauté catholique et nous nous rencontrions systématiquement lors des évènements religieux, créant ainsi des contacts sociaux… Contacts qui se retrouvent plus compliqués à l’heure actuelle…

Un deuxième changement qu’on voit apparaître dans nos sociétés, c’est l’instabilité des couples, l’apparition des familles monoparentale, des familles recomposées… Avant lorsqu’on s’unissait, c’était pour la vie… Aujourd’hui, des évènements de vie peuvent plus facilement faire vaciller la structure familiale.

Ajoutons à cette diminution des contacts sociaux, et oui, il faut le reconnaître, notre société est individualiste… Maintenant, lorsque nous savons ce que vit notre voisin, c’est déjà bien… Ce qui va réduire le support social, support qui est bien nécessaire pour pouvoir faire face aux imprévus. Enfin, la globalisation permet de voyager, permet de partir de l’autre côté du monde rapidement et donc va participer à cette fragilité des tissus sociaux et des supports…

Ecrit en Mars 2020
Sens et Company
Magali Jemine